Une chambre d'enfant en désordre Pourquoi y a-t-il des endroits où nous dormons mieux qu’à d’autres, où nous nous sentons plus à l’abri, comme chez nous notamment, où nos enfants se sentent plus rassurés et plus calmes ? C’est la question que nous nous posons aujourd’hui sur le blog de ZineZoé et à laquelle, bien entendu, nous allons tenter de donner une réponse agrémentée de quelques conseils. Certains expliquent ce phénomène par le Feng Shui. Cet art chinois ancestral, vieux de plus de cinq mille ans, nous invite à prêter attention au placement du mobilier dans les différentes pièces de la maison, aux formes et aux couleurs de nos meubles, aux matériaux entrant dans leur fabrication etc. Le Feng Shui nous apprend à harmoniser l’espace au sein de notre maison, à positionner les meubles et certains objets symboliques pour faire circuler le maximum d’énergie de vie (appelée QI ou CHI) dans nos demeures. Littéralement, Feng Shui signifie « le vent et l’eau », deux éléments qui sont capables de tout changer dans la nature et, par extension, également dans notre maison. Ces deux puissantes forces de la nature transportent dans tout notre habitat le QI nécessaire pour une vie saine en harmonie avec les éléments.

Des énergies positives pour l’enfant

Selon l’enseignement découlant du Feng Shui, tous ces agencements ont une grande influence, non seulement sur le bien-être, mais aussi sur le destin. Voilà pourquoi cet art millénaire reste toujours aussi actuel et populaire quand il s’agit de l’aménagement d’une chambre et plus encore de celle de nos petits protégés. Le feng shui peut ainsi aider les parents à faire de la chambre d’un enfant une pièce à vivre plus douillette, confortable, harmonieuse et surtout plus saine. Pour ce faire, les chambres d’enfants doivent être pensées et décorées de telle manière que l’enfant puisse y jouer sans entrave, se reposer efficacement et faire ses devoirs avec assiduité. Les experts de cet art de vivre affirment que dans les intérieurs qui ont été aménagés en tenant compte des règles du Feng Shui, les enfants deviennent plus calmes, plus sociables, plus accommodants… Le rêve de tout parent non ?

Une ambiance gaie dans une chambre enfant

Si l’on veut respecter ces règles pour aménager au mieux la chambre d’un enfant, il faut composer la carte du Ba Gua, symbole fort dans l’art du Feng Shui qui symbolise l’enseignement du Yin et du Yang sous la forme d’une rose des vents donnant les huit directions d’une boussole. Le BaGua est propre à chaque personne et se calcule à partir de sa date de naissance (calculez le Ba Gua de votre enfant). En partant de cette carte, on obtient les directions qui permettent de favoriser le développement de l’énergie positive Qi selon les différents éléments qui auront une influence positive ou négative sur la santé et le comportement de votre enfant. Pour chaque individu il existe quatre directions favorables et quatre directions défavorables. On s’assurera de positionner le lit de l’enfant dans une direction favorable et on pourra compenser le côté négatif des directions défavorables en jouant, par exemple, sur la décoration de la chambre.

L'art du Feng Shui dans une chambre d'enfant

Aménager une chambre d’enfant selon l’art du Feng Shui

Si vous en avez la possibilité, choisissez pour la chambre d’enfant une pièce ayant des fenêtres qui donnent sur l’Est. En effet, l’énergie attribuée à la direction de l’Est est associée à l’éveil, à la croissance, au développement. D’autre part l’orientation à l’Est convient plutôt aux garçons tandis que la partie orientée Sud-Est sera idéale pour les filles.

D’après les enseignements du Feng Shui, le positionnement de chaque personne dans la maison obéit à des règles strictes. Il est notamment préférable que la chambre d’enfant se situe dans la première partie de la maison (par rapport à la porte d’entrée) car la partie la plus éloignée appartient à celui qui commande. Si vous ne voulez pas que votre enfant s’improvise dictateur, il vaut donc mieux essayer d’installer sa chambre à proximité de la porte de l’entrée.

Un arbre peint au-dessus du lit d'un enfant

La chambre du petit ne doit être ni trop grande, car cela pourrait générer de la peur, ni trop petite pour ne pas créer un sentiment d’oppression avec des murs et un plafond qui réduisent l’espace.
A l’étage, dans une maison individuelle, il faut éviter de placer la chambre de l’enfant trop près du toit, en mezzanine par exemple, car selon les règles du Feng Shui l’énergie négative s’accumule sous les toits et cela pourrait être engendrer des problèmes de comportement chez l’enfant.

chambre-fille-lampes

La plus grande difficulté à laquelle on doit faire face pour utiliser le Feng Shui dans une chambre d’enfant c’est que la chambre elle-même est un espace universel dans lequel l’enfant fait ses devoirs, joue, dort et grandit. Il n’y a pas beaucoup de parents qui peuvent se permettre de diviser toutes ces fonctions dans des pièces différentes… Or le Feng Shui suggère justement de diviser l’espace de la chambre en plusieurs zones distinctes (zone de travail, zone de repos, zone de jeu).

Le placement du lit

Pour commencer, afin de partir sur de bonnes bases d’énergie les chambres d’enfants, essayez d’acheter un nouveau lit pour chacun. Il est recommandé de mettre les lits d’enfant dans la partie la plus éloignée de la chambre par rapport à la porte d’entrée, mais à condition toutefois qu’il n’y ait pas de miroirs et de porte en face du lit.

chambre-d'enfant-feng-shui

Les spécialistes du Feng Shui recommandent de placer la tête du lit vers l’Est. Mais souvent l’enfant vous indiquera lui-même dans quelle direction il doit être couché. Observez-le le matin lorsqu’il se réveille, inconsciemment les enfants savent mieux communiquer que nous avec les énergies positives.
Il est préférable d’éviter les étagères suspendues (surtout au-dessus du couchage) ou les lampes volumineuses. Il est important de ne rien garder sous le lit non plus, à part, éventuellement, du linge propre (draps, housses de couettes…). Dans la partie couchage de la chambre il est important que le Qi puisse circuler librement, sans obstacles.
Toujours d’après le Feng Shui, les lits superposés ne sont pas les bienvenus car le caractère de l’enfant qui dort en bas serait susceptible d’être « étouffé » par celui, plus fort, de l’enfant qui dort au-dessus. Si deux enfants doivent dormir dans la même chambre (je vous invite à lire l’article que nous avons récemment consacré à ce cas de figure : deux enfants dans la même chambre), essayez de placer les deux lits côte à côte, la tête vers le mur.
Voici un petit exemple en images de l’influence d’un mauvais placement du lit de l’enfant sur les troubles du sommeil. Dans cette vidéo, un spécialiste du Feng Shui donne quelques conseils pour mieux dormir.

 

La question des couleurs et de l’éclairage

Les couleurs de la chambre doivent être choisies en fonction du tempérament de l’enfant. Pour les petits qui ont tendance à être apathiques ou un peu lents il est conseillé de peindre la chambre avec des couleurs vives et saturées telles que le rouge, le orange ou le jaune. Les couleurs calmes telles que des nuances de bleu doivent, au contraire, dominer dans la chambre des enfants hyperactifs. Néanmoins, dans la zone de repos il vaut mieux éviter de peindre les murs avec des couleurs trop vives. Cela pourrait, en effet, exciter l’enfant et le rendre plus nerveux, plus agité.
Une chambre lumineuse apportera de l’énergie dans la pièce et favorisera la bonne humeur. Au-delà du choix des couleurs, donc, ne négligez pas l’éclairage de la chambre car la lumière a une grande influence sur le comportement des enfants.

chambre-enfant-eclairage

Le bureau

Quand l’enfant commence à avoir des devoirs à faire à la maison après l’école (à partir de la classe de CP notamment), un petit bureau devient indispensable dans la chambre et le Feng Shui peut s’avérer très utile pour le choix de son emplacement. C’est, en effet, un lieu d’apprentissage et de créativité où il est important de stimuler l’intellect de l’enfant, de favoriser le développement de ses facultés de raisonnement. Ici, contrairement à la zone de repos, privilégiez plutôt des gammes de couleurs gaies et colorées, stimulantes, telles que le orange et le jaune qui favorisent la circulation de l’énergie du Yang, associée à l’activité de l’esprit. Par exemple, vous pouvez accrocher aux murs, au-dessus du bureau, des dessins de l’enfant ou bien des posters de ses personnages préférés dont les couleurs dominantes sont dans les tons jaunes et orangés. Le bureau, pour faire les devoirs ou pour les exercices créatifs, doit idéalement être placé de manière à ce que l’enfant soit assis dos au mur et que la porte de la chambre se trouve dans son champ visuel. Ainsi, l’enfant ne risque pas d’être surpris par l’irruption de quelqu’un dans la pièce, les bruits provenant du reste de la maison risquant, en effet, de le déconcentrer et pouvant être générateurs d’anxiété. Évitez à tout prix de positionner le bureau entre la porte et la fenêtre car c’est ici que doit pouvoir circuler librement le flux énergétique. Enfin, privilégiez une chaise de bureau dotée d’un dossier assez haut, ceci afin de bloquer les flux d’énergie susceptibles de distraire l’enfant lors des activités nécessitant toute son attention telles que la lecture, l’écriture, le calcul, le dessin ou la peinture.

chambre-enfant-espace-bureau

Le coin des jeux

Pour permettre à vos enfants de pouvoir jouer à leur aise et ainsi de se détendre, il faut éviter de remplir la chambre de meubles. Le centre des chambres d’enfants doit être libre et, pour ce faire, il est conseillé de placer, dans la mesure du possible, tous les meubles le long des murs. Une bonne solution peut être de créer un intérieur de chambre d’enfant mobile et modulable. On pourra ainsi le renouveler environ deux fois par an selon l’âge, le tempérament et l’évolution des centres d’intérêts de son petit maître. Dans cette zone, les jeux doivent être facilement accessibles, à la portée de l’enfant, car le fait de les avoir immédiatement dans son champ visuel stimule son imagination. Il faut également y tolérer un minimum de désordre pour que l’enfant puisse totalement s’approprier cet espace sans freiner sa spontanéité.

chambre-enfant-jeux

La forme et les matériaux du mobilier

La forme ainsi que les matériaux entrant dans la fabrication du mobilier ont également une influence importante sur la circulation des énergies positives dans la chambre. Privilégiez du mobilier avec des angles arrondis car les angles aigus créent des flèches agressives qui sont des éléments perturbateurs susceptibles d’avoir des effets négatifs sur le comportement de l’enfant (on retrouve des angles soigneusement arrondis sur tous les meubles enfants de la collection Vogue de ZineZoé). Les angles saillants des meubles créent un Chi négatif qui rend l’atmosphère de la chambre plus chaotique et destructrice. Si l’on ne peut pas se permettre de renouveler tout le mobilier enfant et que les meubles que l’on possède ont des angles aigus, on peut néanmoins les adoucir et ainsi limiter leurs effets négatifs en plaçant des plantes à feuilles rondes dans la chambre (voir : de bonnes plantes pour une chambre d’enfant). Enfin, privilégiez des meubles fabriqués en bois massif et dont la finition est délicate (voir : la fabrication du mobilier ZineZoé). En effet, le bois ralentit la vitesse de circulation du Chi ce qui favorise la croissance et la créativité. Évitez les lits ayant des pieds en métal car le métal « blesse » le bois et sa dominante « Yang » empêche d’avoir un sommeil réparateur.

chambre-enfant-complete-feng-shui

La vue

Permettre à l’enfant d’avoir, par la fenêtre, une vue sur la nature, sur des plantes et des fleurs ou sur des petits coins de verdure a des effets calmants et apaisants. Si la chambre est bien isolée (double vitrage notamment), avoir une vue sur des transports en mouvement (comme un train par exemple) dont on ne perçoit pas le bruit peut également avoir un effet calmant.

enfant-feng-shui

Quelques recommandations complémentaires

  • Évitez de laisser des coins sombres dans la chambre ;
  • Veillez à la propreté de la chambre, le ménage doit y être fait régulièrement ;
  • Ne laissez pas le désordre s’y installer durablement car cela pourrait provoquer la stagnation du développement de l’enfant ;
  • Aérez-la le plus souvent possible pour y renouveler l’air.

Il est évident qu’il sera très difficile, voire impossible, selon la configuration de votre maison ou de votre appartement, de respecter à la lettre toutes les règles énoncées ci-dessus. Néanmoins, certaines d’entre elles sont faciles à suivre et ce sera déjà très positif pour votre enfant. Pour finir, n’oubliez pas que l’essentiel de la philosophie orientale réside dans la modération. Grâce au choix des textures et des matériaux, à une bonne combinaison des couleurs, au bon placement du mobilier, au maintien de l’ordre et de la propreté vous pourrez créer une atmosphère propice à la bonne santé de l’enfant, à son épanouissement et à son développement personnel. Et le Feng Shui, cet art chinois ancestral qui préconise une vie en harmonie avec les énergies, sera un excellent guide.